Circonscription

Jeudi 13 décembre 2018, la Ligue contre le cancer Gironde célèbre ses 100 ans. L'association soutien la recherche, met en place des actions en faveur de la prévention et aide les personnes à surmonter la maladie.

J’ai eu le plaisir de rencontrer les membres de la Ligue au sein de leurs locaux le 15 novembre 2018. Cette rencontre fut l’occasion d’échanger autour de la question du droit à l’oubli après un traitement. Si le droit à l’oubli existe lorsqu’il s’agit de souscrire à une assurance ou à un prêt*,  il n’est pas appliqué à l’entreprise. Le monde du travail reste réticent à l’embauche d’une personne qui a été atteinte d’un cancer. Or la vie après une telle maladie nécessite suffisamment d’efforts pour ne pas ajouter une difficulté supplémentaire après la rémission. Il faut rendre plus facile ce retour au travail qui est aujourd’hui un moment particulièrement difficile. C’est un obstacle à la volonté de l’accomplissement de soi qui prend la forme d’une violence symbolique dans le rapport aux autres.

* les anciens malades du cancer n'ont plus à déclarer leur ancienne pathologie à l'issue d'un délai de dix ans après la fin de leur traitement sans rechute. Ce délai est ramené à cinq ans pour les cancers diagnostiqués avant l'âge de 18 ans.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion