Assemblée Nationale

Cette réforme est l’une des grandes réformes de l’acte II du quinquennat. Je suis très honorée d’être nommée, avec mon collègue député Xavier Roseren, animatrice du groupe des députés En Marche pour la réforme des retraites. C'est pour moi une continuité de mon travail législatif sur les questions du travail, au sens large. Je prendrai à coeur cette mission pour donner à ce grand projet toutes ses chances de réussir.  Mon rôle sera de m’assurer que la réforme est bien comprise de tous afin de garantir une ligne politique. J’animerai notamment l’interface entre les parlementaires LREM et le gouvernement. 

Une réforme essentielle, pour sécuriser et refonder le socle de notre modèle social

Le système actuel n’est pas équitable. Un euro cotisé doit donner les mêmes droits à tous, c’est ça l’universalité d’un système de retraite. Nous voulons donc un système universel de retraite, remplaçant les 42 régimes actuels, où les règles seront les mêmes pour tous. Il faut remettre de l’équité dans notre système. Les femmes sont les premières victimes de ce système de retraite défavorable aux carrières hachées et au temps partiel. Il faut aussi moderniser notre système de retraite, il n'est pas adapté à notre société dans laquelle chaque individu est amené à changer de professions, de statuts lors de sa carrière. Il faut en finir avec la complexité que cela entraîne. 

A long terme notre système ne sera plus viable. Il y a avait dans les années 60 quatre actifs pour un retraité, aujourd'hui il y a deux actifs pour un retraité. Dans vingt ans, il y aura 1,5 actif pour un retraité. Il faut donc commencer à réformer dès maintenant pour avoir le temps de réfléchir aux modalités et au calendrier. Ne nous obligeons pas à réformer dans l'urgence. 

C’est parce que nous tenons à notre système qu’il faut l’adapter aux défis de notre temps. Nous devons créer un système plus juste, plus simple, plus sécurisé et plus solidaire envers les plus vulnérables. 

Concertation : un grand travail de pédagogie et de dialogue

L’ambition de cette réforme est grande et concerne tout le monde. Pour la mener en bien le Président associe les partenaires sociaux et les Français à la constitution de ce futur système. 150 réunions à l'initiative des députés sont prévues et une plate-forme numérique est mise en ligne. 

A Bordeaux, j'organiserai prochainement des débats. Vous pourrez connaître les dates en suivant mon actualité via mes réseaux sociaux ou en vous inscrivant à ma newsletter mensuelle, en cliquant ici.

Vous aussi participez à la consultation citoyenne via cette plateforme : https://participez.reforme-retraite.gouv.frLa plateforme permet de donner son avis, de répondre à un questionnaire, de poser une question à Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, et de s'informer sur le sujet.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion