Assemblée Nationale

Je me suis rendue aujourd'hui, aux côtés de Madame Muriel Pénicaud, ministre du travail, sur le site de l' A.F.E.P.T, à Bègles à l'occasion de la signature du Pacte régional d'investissement dans les compétences. 

Dans un contexte de transformation des métiers qui touche tous les secteurs de l’activité, en lien avec la révolution numérique et la conversion écologique, l’enjeu de la formation est essentiel. La montée en compétences est nécessaire pour que de plus en plus de jeunes puissent accéder à l'emploi et pour apporter une réponse aux métiers en tensions : une entreprise sur deux rencontre des problèmes de recrutement alors qu'il y a un nombre conséquent de personnes recherchant un emploi.

Le Plan d'investissement dans les compétences est une réponse au déterminisme social : nous ne sommes pas égaux devant le chômage. La solution réside dans la possibilité de suivre une formation qualifiante. Ce pacte, signé pour 4 ans, a pour ambition de permettre aux personnes privées d’emploi de retrouver le chemin de la qualification en partant de leurs acquis, en visant des parcours de formation débouchant sur l’emploi, en répondant aux besoins des entreprises, à partir de diagnostics des besoins renouvelés. 

L’Etat se joint à ce pacte régional en ajoutant 550 millions d'euros aux 650 millions investis par la région. Cette mesure permettra à 20 000 personnes d'être formées en 2019. A terme, ce seront 80 000 personnes formées sur les 4 ans.  

Le pacte régional d'investissement dans les compétences, vient en synergie d'autres mesures du Plan d'investissement dans les compétences : développement des écoles de la deuxième chance, préparation à l'apprentissage, l'appel à projet 100% inclusions... 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion