Assemblée Nationale

Je crois profondément en cette grande concertation des territoires, plaçant le citoyen au coeur du débat. Cette démarche inédite me semble être non seulement une issue à la crise que nous connaissons mais aussi une occasion de s'emparer ensemble du sujet de la démocratie et de la participation citoyenne et de co-construire le monde de demain. C'est une opportunité inédite d’engager un débat avec tous les français autour de la société que nous voulons demain, autour du modèle social que nous voulons, de la transition écologique, de la justice fiscale. C’est une chance de réengager un élan d’echange et de participation démocratique dans notre pays. J’en attends beaucoup.

 

Comment est organisé ce débat ?

La secrétaire d'Etat à la transition écologique, Emmanuelle Wargon, et le secrétaire d'Etat chargé des Collectivités Territoriales, Sébastien Lecornu, sont en charge de ce grand débat. 

Le débat est régi par les principes de transparence, de pluralisme, d’inclusion, de neutralité, d’égalité, et de respect de la parole de chacun.

A cet effet, l’exécutif a décidé de créer un collège de garants pour assurer la régularité de la méthode et des travaux d'analyses et de synthèses. Ce collège sera composé de cinq membres indépendants du gouvernement et reconnus pour leur engagement au service de l’intérêt général. Deux seront désignés par le gouvernement et trois seront choisis par le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM),  le président du Sénat, Gérard Larcher (LR) et le président du Conseil économique, social et environnemental, Patrick Bernasconi. Ces cinq noms seront annoncés vendredi.

Une « mission du Grand Débat National » est créée, placée sous l’autorité du Premier ministre. Cette mission interministérielle organisera la logistique du grand débat et se mettra à la disposition de tous ceux qui souhaitent participer à son organisation.

Une Charte du débat à destination des participants, organisateurs, animateurs et rapporteurs est en ligne afin que ce débat se déroule dans le respect des valeurs républicaines et des règles du débat démocratique.

Le fruit de ces débats sera pris en compte par le Gouvernement. A partir du 1er mars, des "Conférences citoyennes régionales" (associant des français tirés au sort dans chaque région et des représentants de diverses parties prenantes) seront mises en place pour échanger sur les analyses et propositions issues des différents débats et ainsi nourrir la réflexion du Parlement, du Gouvernement et du Président de la République. C'est pourquoi l’examen au Parlement de plusieurs textes importants portant sur des sujets qui seront abordés au cours de ce débat (révision constitutionnelle, loi d’orientation sur les mobilités, textes sur l’organisation territoriale) a été reporté. 

 

Quels sont les moyens d'y participer ? 

De mi-janvier à mi-mars 2019 auront lieu des débats locaux, mobiles et numériques au niveau local, régional et national. Toute personne, collectivité ou association peut prendre l’initiative de conduire, à son niveau, un débat. L'ensemble des débats organisés seront recensés sur le site du Grand débat.
Voir l'agenda et la carte des débats
Déclarer sa réunion

Les contributions pourront se faire en ligne sur le site www.granddebat.fr à compter du 21 janvier. Elles peuvent aussi être envoyées par courrier postal à l'adresse : Mission Grand Débat - 244, bd Saint-Germain, 75007 Paris.

Des stands de proximité seront installés dans des lieux de passages du quotidien. Ils permettront à ceux qui le souhaitent de donner leur avis sur les thématiques mises au débat.

A Bordeaux, plusieurs mairies de quartier mettent à disposition des cahiers de doléances : Bordeaux Maritime (196 rue Achard), Chartrons-Grand Parc (place de l’Europe), Bordeaux-centre (2 place Saint-Christoly), Saint-Augustin-Tauzin (18 place de l’Eglise), Nansouty-Saint Genès (250 rue Malbec), Bordeaux Sud (7 rue Saint-Vincent-de-Paul), La Bastide (38 rue de Nuits), Caudéran (180 avenue Louis Barthou). Les cahiers seront disponibles jusqu’au 15 mars, du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 13 heures à 16h30. Un formulaire en ligne est également disponible. 

 

Quels sont les thèmes proposés ?

Quatre thèmes ont été ouverts par le président de la République :

- la transition écologique

- la démocratie et citoyenneté

- la fiscalité et les dépenses publiques

- l'organisation de l'Etat et des services publics.

Sur le site internet du Grand débat, vous pouvez retrouver la présentation du diagnostic et des enjeux du débat ainsi qu'une liste de questions auxquelles vous pouvez répondre. 

 

Lire La lettre aux Français du président de la République

Mon intervention à ce sujet au micro de France 3 ici  
 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion