Assemblée Nationale

Le mardi 4 février, Muriel Pénicaud, Ministre du travail, annonçait un niveau record d'inscriptions en apprentissage en 2019.  Pour la première fois, le nombre de jeunes entrés en apprentissage a connu une progression à deux chiffres : +16%Cela représente 50 700 nouveaux apprentis par rapport à 2018. 

 

Nous avons changé la donne avec la réforme de la formation professionnelle en septembre 2018.

La loi du 5 septembre 2018 "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" a pour double objectif de développer l’offre de formation et de rendre plus attractive cette voie d’avenir et d’excellenceRapporteure de la loi sur les volets de l'"apprentissage" et de la "formation professionnelle", je ne peux que me réjouir de voir que cette réforme a porté ses fruits. 

L’apprentissage est depuis cette loi favorisé, notamment grâce à la libéralisation du marché à l’ensemble des organismes de formation qui souhaitent dispenser des actions de formation par apprentissage et pour lesquelles un niveau de financement pour chaque contrat est dorénavant assuré.

L’apprentissage est également élargi car il est désormais ouvert jusqu’à la veille des 30 ans. 

L’apprentissage est aussi revalorisé, avec une augmentation des salaires des apprentis, la création d’une aide unique pour les entreprises de moins de 250 salariés qui signent un contrat d’apprentissage avec un jeune qui prépare un diplôme ou un titre à finalité professionnelle équivalent au plus au baccalauréat et une aide financière pour les apprentis majeurs qui souhaitent passer le permis de conduire B. Plus de 18 000 apprentis ont bénéficié de l’aide de 500 euros pour passer le permis ! 

Nous encourageons les entreprises à investir dans l’apprentissage. Il est désormais aussi plus simple d’ouvrir un CFA, sans autorisation des régions. L’entrée en CFA est assouplie pour les jeunes (limite d'âge repoussée de 26 a 30 ans, possibilité d'entrer en cours d'année). En 2019, 554 demandes d'ouvertures de CFA ont émané de branches professionnelles, de collectivités, d'organismes de formation mais aussi d'entreprises de différents secteurs. 

 

Le regard de la société a changé sur l’apprentissage.

C’était l'un de nos objectifs avec la loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel". Il y a eu 71 000 vœux d’apprentissage sur la plateforme d’orientation Affelnet (fin de 3ème). C'est un bond de +40% en deux ans Phénomène nouveau, l’alternance redémarre dans le secondaire (CAP et bac pro) avec des effectifs en hausse de 8% . Jusqu’à présent, la dynamique était due à l’enseignement supérieur. 

Pour ce faire, nous avions notamment lancé il y a deux ans, la campagne digitale #DémarreTaStory qui donne la parole aux apprentis avec pour objectif de faire changer le regard des jeunes sur l’apprentissage : les apprentis parlent aux apprentis (et à leurs parents) et répondent à toutes les questions qu’on se pose sur l’apprentissage.

 

Quelques chiffres locaux 

Dans le département de la Gironde, l’évolution du nombre de contrats d’apprentissage entre 2018 et 2019 est la suivante :

  • 2018 : 6 928 contrats
  • 2019 : 7 452 contrats 
    Evolution : + 7,6 %

 

En Nouvelle-Aquitaine, l'évolution du nombre de contrats d’apprentissage entre 2018 et 2019 est la suivante :

  • 2018 : 28 294 contrats
  • 2019 : 31 185 contrats
    Evolution : +10,2 %

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion