Egalité femmes-hommes : nous agissons concrètement !

Assemblée Nationale

Le 8 mars, c'est la Journée internationale des droits des femmes. L'occasion pour moi de rencontrer une entreprise de ma circonscription particulièrement engagée pour l'égalité professionnelle, et de faire un point sur les avancées que nous avons votées depuis 4 ans. 

EGALITE PROFESSIONNELLE :

Rencontre avec une entreprise bordelaise 

Dans une logique de suivi du déploiement de la loi, j'ai rencontré le 8 mars 2021 l’entreprise de transport routier TCS, filiale du groupe Sterne, dont le siège est à Bordeaux, afin d' échanger sur les actions qu’ils ont mises en place pour réduire les écarts de rémunération et de carrière entre les femmes et les hommes.

La loi de 2018 "pour la liberté de choisir son avenir professionnel", dont j'ai été rapporteure, contraint les entreprises à publier leur niveau d’égalité professionnelle. Pour cette entreprise, c'est un bon outil pour dresser chaque année un état des lieux en la matière.

Leur politique de gestion des ressources humaines est centrée uniquement sur les compétences, pour éliminer les biais des représentations et réduire les inégalités femmes-hommes dans l'entreprise.

 Plusieurs leviers sont actionnés :

  • Une sensibilisation des managers sur cet enjeu, notamment avant l’attribution des augmentations
  • Une attention particulière dans la rédaction des offres d’emploi (vigilance sur la terminologie et les stéréotypes)
  • Une communication sur leurs métiers ciblée vers les femmes
  • Une amélioration des conditions de travail pour alléger les parents (partenariat avec des crèches, adaptation des plannings lors de la rentrée des classes, don de congés payés…)
  • Une vigilance particulière sur l’accès des femmes aux promotions
  • Un entretien spécifique en cas de congés de maternité
  • Un engagement concret de la Direction, notamment à travers la signature d'accords

Leurs actions fonctionnent puisque leur index est passé de 71/100 points en 2018 à 89/100 points en 2020 !
Pour en savoir plus sur cet index de l'égalité professionnelle, rendez-vous à la fin de cet article !

 

Un grand merci à Daniel Desage, Président, et Marie-Christine Argueil, Directrice RH, pour leur accueil et surtout pour leur investissement en faveur de l’égalité femmes-hommes !

 

NOUS AGISSONS CONCRETEMENT POUR LES DROITS DES FEMMES

L’égalité entre les femmes et les hommes est une priorité de notre majorité. Depuis 2017 nous agissons concrètement pour les droits des femmes. L'égalité femmes-hommes est un combat de long terme que nous menons sur tous les fronts : politique, social et économique.  

Quelques actions concrètes que nous avons votées : 

  • création de l’index pour l’égalité professionnelle
  • doublement du congé paternité pour renforcer l’égalité dans le couple
  • congé maternité pour les femmes indépendantes, qu’elles soient cheffes d’entreprise ou en exercice libéral 
  • mise à disposition de protections menstruelles gratuites pour toutes les étudiantes dans les facs dès l’année prochaine
  • fin des impayés des pensions alimentaires
  • allongement du délai de prescription de 20 à 30 ans pour les crimes sexuels
  • levée du secret médical en cas de danger immédiat pour les victimes de violences conjugales

 

 Mon interview sur Tv7 

 

 

L'INDEX DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE : 

Un outil pour en finir avec les inégalités salariales et de carrières 

L’index de l’égalité F/H : qu’est-ce que c’est ❓

Pour agir concrètement pour l’égalité H/F dans le monde professionnel et en finir une bonne fois pour toutes avec l’inégalité salariale, nous contraignons depuis 2019 les entreprises à publier leur niveau d’égalité professionnelle. 

En effet, chaque année, les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier sur leur site internet un index qui évalue le niveau d’égalité, en mesurant les écarts de salaires et des taux d’augmentations individuelles, entre les femmes et les hommes, le nombre de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations, le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé maternité et l’écart de taux de promotions. Ces informations sont communiquées également à l’Inspection du travail. Les entreprises qui un score inférieur à 75/100 ont 3 ans pour arriver à une égalité professionnelle. A défaut, elles devront payer une amende.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion